VISION

Déjà en 1970, pour le sociologue américain Alvin Toffler, dans « Le choc du futur » aux Editions Denoël, les habitants des mégapoles sont « créateurs d’un style, le plus souvent inconsciemment, ils mènent aujourd’hui la vie que des millions d’autres vivront demain. Et, tout en ne représentant qu’un maigre pourcentage de l’ensemble de la population d’aujourd’hui, ils forment déjà parmi nous une communauté internationale, celle des citoyens du futur. Ils sont les éclaireurs de l’humanité ».
Les villes et les métropoles représenteront 2% de la surface planétaire alors qu’elles accueilleront 70% d’une population mondiale de 9 milliards d’habitants, à l’horizon de 2050.
Déjà en 2015, 71 mégapoles de plus de 5 millions d’habitants existent dans le monde, selon l’Organisation des Nations Unies. Elles seront 104 dès 2030 ! Ces mégapoles exacerbent tous les problèmes des citadins : bruit, pollution, congestion automobile, manque de parking, espaces verts limités, sécurité, difficultés d’approvisionnements en eau, énergie et aliments.
Le « Megacities Institute » a l’ambition d’étudier la diversité des solutions mises en place par les mégapoles, dans le monde, pour résoudre ces problèmes, de les évaluer, et de les faire connaître. Aussi, l’Institut porte la volonté de promouvoir de nouvelles solutions, basées sur les technologies actuelles et à venir, pour rendre plus accueillantes ces villes aux humains et, plus généralement, à toutes les espèces vivantes. Enfin, l’Institut s’efforcera de connaître les attentes des populations en les interrogeant et en les faisant participer à différentes initiatives.

INSTITUT

Le « Megacities Institute » a l’ambition d’étudier la diversité des solutions mises en place par les mégapoles, dans le monde, pour résoudre ces problèmes, de les évaluer, et de les faire connaître. Aussi, l’Institut porte la volonté de promouvoir de nouvelles solutions, basées sur les technologies actuelles et à venir, pour rendre plus accueillantes ces villes aux humains et, plus généralement, à toutes les espèces vivantes. Enfin, l’Institut s’efforcera de connaître les attentes des populations en les interrogeant et en les faisant participer à différentes initiatives.

Megacities Institute se veut une plateforme de réflexion ouverte à tous, entreprises, collectivités territoriales et centres de recherches. C’est une startup collaborative à but non lucratif, partie d’une idée, elle multiplie les partenariats pour améliorer la vie de tous dans les grands centres urbains », Franck Cazenave, Président du Megacities Institute.